UNE AILE EN CIEL, TROUPE DE DANSE
 
. une aile en ciel .
 
  Page d'accueil
  Qui sommes nous?
  Clips vidéo
  Arcane, spectacle 2009
  Nos images poétiques
  Univers de mains, unis vers demain, spectacle 2008
  Quelques chorégraphies en diaporamas
  Festivals
  Spectacles - archives
  Travail avec d'autres artistes
  Travail avec les élèves du lycée Montesquieu
  => Atelier danse 2009
  => Diaporama spectacle 2009 (1)
  => Diaporama Journée des talents
  => Les vidéos 2009
  => Sur le miroir d'eau (les photos)
  => Sur le miroir d'eau ( la vidéo)
  => Grain de folie
  => Interview de Céline Boyer
  => Voyages poétiques: les élèves écrivent.
  => Festival des Lycéens 2008
  => Diaporama Montesquieu 2008
  => Avec la chorégraphe Isabelle Lasserre
  Agenda et actualité sur internet
  Nombre de visites
  Livre d'or
2008 © Copyright by une aile en ciel, troupe de danse, tous droits réservés.
Travail avec les élèves du lycée Montesquieu

 

               

Pour voir le site du lycée Montesquieu et les pages consacrées à l'atelier de danse, cliquer ici. Puis aller dans "coin des élèves" et enfin "atelier danse". 

Je suis un nouveau professeur au lycée Montesquieu et comme je danse dans une troupe qui se nomme une aile en ciel, je souhaitais proposer un atelier chorégraphique aux élèves intéressés, ce projet a été accueilli chaleureusement par Madame Borredon, notre Proviseur, Monsieur Lahitte et l’Acelm. Il est vrai que cela pourrait paraître surprenant d’enseigner l’anglais et la danse mais rien n’est cloisonné : par la danse, j’ai l’intime conviction qu’il est possible d’enseigner des valeurs, des sensations de vie et des principes fondamentaux - le respect de soi, de l’autre et le dépassement de nombreux obstacles. 

      


D'autres danseurs de la troupe sont venus donner des cours avec moi aux élèves, notamment Nell Aucoin et Florian Salle, mais aussi la chorégraphe et danseuse Isabelle Lasserre (voir son
site) qui est venue quatre séances pour épauler les élèves, leur lancer de belles pistes, les mettre en confiance, leur rappeler des sensations élémentaires du corps avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité. Elle a permis de chorégraphier certains moments clés de « tendre la main, la main tendre ». Elle est venue par le biais de l'OARA, Office Artistique de la Région Aquitaine,(site).

       


La plupart des inscrits sont des élèves que j’ai en classe de première mais également des élèves d’autres classes, nous sommes une quinzaine. Les membres du groupe ne se connaissaient pas au début mais ils ont tissé une belle amitié, une réelle écoute et les répétitions ont pris des tournures émouvantes.



        
Ils viennent tous pour des raisons différentes – s’évader, mobiliser leur corps dans un élan artistique, dépasser une timidité, un malaise, prendre du temps pour soi, créer ou se laisser aller au rythme et au mouvement. Je suis heureuse d’avoir vu certains se lancer ce défi malgré un grand manque de confiance en eux, c’était une belle démarche et ils peuvent être fiers de ce chemin parcouru en moins de trois mois. 



      
Je tiens à remercier Pierre B. également qui vient pendant deux heures toutes les semaines, non pas pour danser, mais pour organiser l’atelier avec moi, il s’occupe du poste cd, il rassemble les adresses mail, il gère les évènements et me seconde dans les annonces : il accepte de s’engager au niveau des responsabilités et nous lui sommes reconnaissants d’être présent et motivé. Il écrit « Des quelques personnes ne se connaissant pas forcément et arrivant un peu hésitants, ce groupe de danse a maintenant bien grandi et rassemble des personnes, qui, bien que venant d’horizons différents, ont aujourd'hui un message à donner, un message d'amour, un message de paix, un message d'acceptation. Car nombreux sont ceux qui disent vouloir changer les choses, mais au final combien luttent ? ».



 
Nous avons commencé l’atelier début octobre et nous dansons tous les lundis de 16h30 à 18h30 même si souvent nous dépassons l’horaire, emportés par les idées et la complicité, nous finissons souvent à 20h. Le groupe de danse se retrouve pour manger ensemble, pour déguster un thé, pour discuter des projets, ce qui prouve une envie simple de partager des moments ensemble. 


 
Le cours de danse débute par une relaxation pendant laquelle les élèves restent allongés sur le sol, les yeux fermés, afin de renouer avec leur intériorité et se couper de leur journée, souvent sur la musique Sacrifice de Lisa Gerrard. Puis nous courons, nous nous échauffons - étirements, assouplissements en douceur et petites variations. Ensuite nous répétons et créons notre chorégraphie « rouge vif, rouge vie » à 12 danseurs ainsi que notre projet global « tendre la main, la main tendre » pour le Festival des lycéens.
 


      
Lucie, danseuse au Conservatoire, et Tiphaine ont déjà beaucoup dansé, elles ont une excellente technique et conseillent humblement les autres, elles sont époustouflantes de technique mais aussi d’inventivité et de générosité, Chloé et Eulalie aussi sont à l’aise, elles aiment danser ensemble et sont très gracieuses, Arthur, issu du théâtre a une très belle sensibilité et une gestuelle ressentie, Juliette a une poésie étonnante, elle est la danseuse aux coquelicots dans cette chorégraphie - tous les danseurs sont en rouge - elle a un visage expressif et une présence vraiment émouvante voire fragile, Camille est danseuse classique et se lance avec enthousiasme vers de nouveaux horizons. 



 
Marie et Agnès sont venues plus tardivement, plus timidement, et font partie désormais des élèves les plus motivées et attachantes, leur danse de plus en plus juste s’intensifie de lundi en lundi, Sarah et Adèle découvrent la danse contemporaine et ont travaillé sur un beau duo en miroir tout en douceur et enfin Emmy, Sarah et Juliette ont créé un trio plein d’émotion, elles progressent aussi réellement en donnant beaucoup sur scène : un lundi soir je les ai regardés, sans mot dire, émue et fière de ce que nous avons accompli, Pierre était aussi ému que moi et nous avons longuement applaudi.
 


           
Ces chorégraphies serviront d’ouverture au spectacle de la troupe une aile en ciel, un spectacle contre le sida intitulé « univers de mains, unis vers demain » qui aura lieu le samedi 7 juin 2008 à la salle Bellegrave à Pessac, tous les fonds seront reversés à l’association Aides. Cela permet de sensibiliser les élèves à l’entraide, la citoyenneté et la fraternité à mes yeux, par ailleurs, ils sont heureux de pouvoir le faire par le biais d’un spectacle. 



   
C’est en cela que la danse permet des combats magnifiques, nous avons dansé pour la Ligue contre le cancer en juin dernier, spectacle « alunissons, à l’unisson », et ce spectacle a été tellement magique - les malades étaient plein de courage à nouveau et les fonds ont permis d’aider la recherche – que je voulais que les élèves connaissent ce même sentiment d’être là pour les autres par un engagement artistique et altruiste. L’expression artistique est aussi une grande preuve d’engagement humain.


 

          
Je suis fière d’eux car pour l’audition qu’ils ont passée pour le Festival des lycéens, ils sont arrivés habillés en rouge, et malgré une pièce toute petite, ils ont tenu à danser : ils ont poussé les tables, les membres du jury étaient debout sur une table et ils leur ont montré une partie de la chorégraphie. Leur audace a payé, ils ont été retenus pour participer au Festival. 


       

« Petite lettre à tous les élèves de la danse. Je voulais vous laisser une lettre pour vous dire que je suis fière du travail et de l'investissement que vous avez fournis, je vous assure la chorégraphie raconte de jolies choses et je suis de plus en plus émue de vous voir vous exprimer avec de plus en plus d'aisance. Nous sommes sur la bonne voie. Je vous fais confiance pour les auditions, je regrette sincèrement de ne pas être parmi vous, mais je le serai largement par la pensée sachez le. Mais vous le savez déjà. Pensez à dire ce que vous avez sur le cœur par rapport à ce projet, les raisons pour lesquelles vous vous êtes lancé ce défi, ce que vous ressentez quand vous dansez...pensez à la musique, à vos costumes rouges, aux coquelicots et au manteau rouge (Juliette), imposez le fait que vous voulez danser dans ces quelques minutes imparties...faites au mieux, si c'est sincère ce sera forcément percutant. Je vous embrasse et merci de rendre cet atelier vivant, riche et émouvant comme vous le faites. A bientôt. Toutes mes pensées. Céline »



        
 
 

Je suis tellement heureuse qu’ils aient eu cette si belle audace : aller jusqu’au bout quoiqu’il arrive, coûte que coûte. Nous sommes heureux de pouvoir représenter le lycée, au niveau de la danse, à ce festival et nous serons présents pour la journée des talents au lycée, cela va de soi.
 


        
La danse nous permet de retrouver une grande complicité en allant vers un travail d’expression corporelle et un travail sur « motion » et « émotion ». Je prends plaisir à danser avec eux, parfois en totale improvisation, et à rire, à retrouver cet élan enfantin de la création. Parfois tout le monde arrive fatigué, malade ou stressé mais tout le monde repart avec le sourire et en cela réside notre plus belle aventure. 




        
J’écris de la poésie que je partage avec les élèves et l’atelier chorégraphique va nous aider à explorer le rapport texte et danse, je demanderai aux élèves d’écrire et de composer un texte poétique personnel ; de plus, je tenais à les photographier et à les filmer afin de faire un travail sur l’image du corps en mouvement et sur l’émotion de ce corps qui danse. 

         Je veux que cette poésie, qui est tellement visible quand ils dansent, puisse s’intensifier et donner des vers aussi beaux que ceux de Juliette, ceux qu’elle a composés tout particulièrement à propos de l’atelier de danse : je lui laisse la parole car c’est aussi la parole de tous les autres danseurs j’en suis sûre - « La nuit sous les étoiles / La mort étend sa toile / Je la brave d'un pas de danse / Elle fuit, quelle chance !/ Personne ne voit ma chorégraphie/ Dans le jour comme dans la nuit/ Je suis seule dans la foule/ Emportée par la houle... », « Sa danse la poussa/ Jusqu'à cet endroit/ Où l'on ne parle plus/ Que des larmes voulues », « Quand je danse, j'oublie toute cette souffrance/ Qui coule dans mes veines, causant tant de peine/ Danser, … enfin être soi-même, laisser la musique nous donner des ailes ».
         















            © Photographies Céline Boyer.
         Céline Boyer.
                                                                             Article 2008.


        
17 visiteurs (76 hits) se sont connectés aujourdhui sur le site une aile en ciel.
Spectacle I-care  
  Céline Boyer et Florian Salle ont formé un duo qu'ils ont nommé
"à corps d'émoi".
.
.
Ils présenteront leur spectacle
" I-care " pour la Ligue contre le cancer avec la Mairie de Bordeaux, sur le miroir d'eau, le vendredi 25 mai à 21h et 22h.
Ils seront accompagnés de musiciens en live, le quatuor Opuslacombe et de sculptures, ailes en acier et personnages mythiques.
Ce duo est présenté lors du 10eme anniversaire de la prévention solaire de la Ligue et sera donné gratuitement en accord avec la Mairie.
Des cracheurs de feu accompagneront cette pièce qui est une réécriture du mythe d'Icare, de sa fougue et de sa brûlure.
.
Nous vous tiendrons informés des conférences de presse, des articles et reportages sur cette création.
.
.
Bientôt la bande-annonce.
.
.
Venez nombreux.
 
Publicité  
   
Spectacle "les noces de neige"  
  Le duo " à corps d'émoi" présentera son propre spectacle "les noces de neige" lors de festivals, de scènes ouvertes et de la programmation de Lacanau le 6 octobre 2012.
.
.
Nous vous tiendrons informés des dates de ce spectacle.
 
Le livre d'or  
  Laissez nous vos impressions, vos envies, vos critiques et vos émotions dans le Livre d'or, merci.
 
Une aile en ciel  
  La danse au service des autres.
L'art comme engagement.
 
Combien de visiteurs depuis avril 2008?  
   
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=